BLOG CONSEIL

24 mars 2014

Internet et les acheteurs

Partager l'article sur :

internet

Acheter sur internet. La plupart d’entre-vous l’ont déjà fait, ou le font encore régulièrement ! Un geste aujourd’hui démocratisé. Même si la France apparaît en retard par rapport au reste du monde concernant la fréquence d’achat en ligne, on peut dire qu’il existe aujourd’hui de quoi dresser le portrait des différents comportements d’achat sur internet.

Et il suffirait de fouiller l’historique de navigation d’une personne pour définir le comportement d’achat d’un internaute selon Yahoo! Research. Yahoo! explique (et valide l’idée qu’on se faisait tous un peu déjà) que les internautes auront plus tendance à acheter un produit précis selon les sites consultés sur son ordinateur. L’enquête de Yahoo! nous confirme le lien direct entre le fait de visionner des vidéos sur Internet (youtube, etc) et les achats en ligne effectués ensuite.

Le cas des réseaux sociaux

Les réseaux sociaux ne sont pas en reste. Le « multi-écran » prend de plus en plus d’importance dans les foyers. On parle de multi-écran lorsque qu’une personne va consulter plus d’un support écran à la fois (télévision, tablette, smartphone, ordinateur…). Et les américains sont les rois dans ce domaine : 45 % des américains achèteraient sur internet avec leur téléphone en même temps qu’ils regarderaient la télévision. Tandis qu’ils sont 44% à consulter les réseaux sociaux devant leur écran de télé.

Facebook et Twitter ne sont pas à écarter de l’expérience. En effet, il y aurait 65 % des américains qui apprécieraient consulter les pages des grandes marques pour se tenir informer de son actualité, ou encore… la complimenter ! (53 %). On remarque au passage qu’une bonne moitié des américains préfèrent nouer contact avec une marque sur sa page Facebook ou Twitter, que directement par téléphone.

Ce sont sur ces mêmes réseaux sociaux que l’on retrouve une pléthore de publicités (oui vous savez, ces publicités incessantes sur le côté de votre accueil Facebook). Beaucoup d’entre nous en ont horreur, et pourtant, 26 % de ces américains ne voient pas d’inconvénient à ce que leurs données soient utilisées, toujours pour améliorer le ciblage des publicités et leur portée. Les avis des autres internautes ne comptent pas non plus pour du beurre puisqu’on apprend aussi qu’en Europe, 48 % des internautes auraient acheté un produit électronique parce qu’ils auront vu l’avis ou le partage d’un autre socionaute.

Vous avez dit influence ?

Oui, influence ! Mais c’est une influence qui possède encore plus d’importance. Les internautes sont réceptifs à la publicité, et le besoin d’écouter l’avis des autres socionautes entre en jeu pour eux. La tendance à acheter un produit en suivant les conseils des autres utilisateurs est bien réelle.

Facebook, Twitter et les blogs de marques représentent des plateformes toujours plus attractives puisque les clients peuvent maintenant échanger avec les marques, avec ce côté ludique si séduisant.

De notre côté, nous retiendrons surtout que les grandes marques n’ont plus le choix si elles veulent capter directement l’attention des internautes consommateurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *