MARKETING

12 septembre 2016

Lego est victime de son succès

Partager l'article sur :

Lego

 

Qui l’aurait cru ? Devenu roi du marketing, LEGO ne peut plus fournir la demande : Ses usines de production n’arrivent plus à gérer le rythme fou des demandes des fans du monde entier.

 

 

Lego, empereur du marketing, cinéma, merchandising…

 

Il y a encore 20 ans, la marque de briques danoise tombait gentiment dans le jouet nostalgique pour qui l’innovation était déjà bien loin en arrière. Mais début 2000, la marque a su rebondir et s’est attaquée au cinéma, aux jeux-vidéos, grâce notamment aux franchises exploitées par Lego : Le Hobbit, Star Wars, Batman, Marvel Avengers, Pirates des Caraïbes, etc.

 

lego_btg_2

 

En plus de son merchandising, Lego profite également du retour à la mode des objets et jouets vintage : Ses fans constituent une véritable communauté. Mais Lego doit aujourd’hui faire face à une drôle de situation sur le marché américain : Lego doit bel et bien canaliser les envies inextinguibles de ses petits fans.

Depuis 2005, Lego connait une croissance de 15% de son chiffre d’affaires, ce qui peut être une excellente nouvelle possède également son revers de médaille : Lego ne peut plus produire assez et fournir tout le monde. La compagnie a donc décidé de calmer sa machine à gaz marketing et va commencer à investir dans l’augmentation de ses moyens de production : Des restructurations sur les usines historiques du groupe (Danemark, Hongrie, Mexique), mais également plus d’usines avec des nouvelles en République  Tchèque et en Chine.

On se dit qu’avec l’arrivée imminente des fêtes de fin de d’année, la demande va décupler et Lego a tout intérêt à être prêt. C’est beau une entreprise qui ne connait pas la crise !

 

www.btg-communication.fr

 

 

lego_btg_4

lego_btg_3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *